Mon chemin

La philosophie  des amérindiens,  a bercé mon enfance. Je suis touchée par  le lien qu'ils  entretiennent avec la Nature, les animaux, avec Terre Mère, Gaïa. 

Enfant, j'étais tellement sensible aux énergies qui m'entouraient que je paressais comme une enfant trop fragile. 

En grandissant j'ai pris conscience de mes capacités sensorielles, et que ma différence est une force. Je découvre petit à petit mes "dons".                            Mon  apprentissage commence très tôt.                                                                Enfant,  j'entends les appels  d'âmes en peine,  j'ai la capacité de les aider à monter dans la lumière. Première mission de vie: "passeuse d'âme".                  A l'adolescence les "visions" apparaissent sous formes de flashs où de rêves prémonitoires. Je perçois les événements A VENIR.                                              Ensuite, tout s'accélère, avec le "magnétisme" je commence à soulager et soigner les animaux, les humains. Mes mains sont capables aussi de "couper le feu".

 Adulte,  je retourne sur les bancs d'écoles pour apprendre et comprendre les mouvements énergétiques du corps humain ainsi que ceux de la Terre. 

 

Mes formations

2020: formation shiatsu équin en cours

2019: Certifiée en soins énergétiques. Ecole "Islarts"

2019: Certifiée en Géobiologie GBR, Ecole "Islarts"

2016: Diplômée de l'école de Shiatsu "Jade" à Grenoble (cursus de 3 ans)

2014: Approfondissement des bases en médecine chinoise à l'école "EMCQG" de Sevrier (2 ans)

2014: Etude de la diététique énergétique à l'école "Les Jardins du Ki" en Bretagne (1 module)

 


Petite histoire amérindienne

Un vieil indien explique à son petit fils que chacun de nous a en lui deux loups,

qui se livrent constamment bataille, tout au long de notre vie.

Le premier loup représente la sérénité, la vaillance, la générosité, la gratitude, l'amour et la gentillesse.

Le second loup représente la peur, l'orgueil, la colère, la paresse, l'avidité et la haine.

-"Lequel des deux loups gagne " demande l'enfant?

-"Celui que l'on nourrit" répond le grand père.